Krenn Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Krenn Présentation

Message par Krenn le Mar 10 Nov - 14:18

Un autre soir fauché. Dans cette ville de merde de toute façon faut avoir les mains aussi légères que la morale si on veut arriver à quelque chose. Je compte les sous dans ma poche, quelque misérables pièces d'argent, j'ai le choix entre jouer ou me bourrer la gueule. On va commencer par jouer. Le quartier des docks donne froid dans le dos mais ce soir tout le monde est de sortie. Depuis que l’Écorcheur a cessé de sévir, tout le monde se sent respirer. Mes pieds me portent vers une taverne dont j'ai déjà entendu parler, impossible de me rappeler où. Le Dragon Noir, ca sonne bien ! Sitôt rentré je tousse et me frotte les yeux, ca sent la sueur et la fumée. Quel boucan, mazette ! Je me prends un verre en cherchant les joueurs, doit bien yen avoir dans ce tripot. Bien foutu leur bordel, ya tout et tout le monde, le troquet surchargé de dockers, de marins et mêmes quelques aventuriers échoués. Nains, gnomes, humains, chacun un bock à sa taille. Les bouteilles  s'alignent comme autant de trophées derrière un barman patibulaire, probablement aussi causant que ses murs. La déco est sensass avec la tête empaillée de dragon au-dessus de la coursive, et le gigantesque prix d'arène officieuse.

J'avise une table plus calme autour de laquelle cinq types jouent au cartes, avec un sacré paquet de jetons sur le tapis. Je m'approche en douce et me choppe une place sur la table à côté, un type vient de la lâcher parce qu'un nain trapu, qui disparaît presque dans son armure gigantesque, vient de lui renverser le contenu se sa choppe sur les genoux avec un regard mauvais. La partie suit son cours, un joueur quitte la table au moment où je commande mon deuxième verre. Trop de sous sur cette table, trop pour moi.
-Hé, tu m'as pas l'air trop con toi, ça te dit de plumer quelques connards ?
Me propose le nain en sortant un gobelet à dés. acquiesce, les deux types en face m'ont pas l'air de flèches.

A l'instant même ou je soutire à mon vis à vis son dernier sous, la table voisine se sépare d'un autre perdant. Pauvre type, l'a pas les nerfs. Si j'avais du blé j'irai leur apprendre c'que c'est que de jouer aux cartes. Y reste plus que trois gus, un gnome sur un bottin, fringué comme un pape, qui boit des trucs dans des grands verre avec tout pleins de couleurs, un deuxième, laid comme un poux et sec comme une canne. Cui-là il sue à grosse goutte, pourtant il a un paquet de blé devant lui.

Le troisième, contre le mur, est un type gigantesque. Il a pas l'air commode, ni d'avoir inventé l'eau chaude, mais il semble tirer son épingle du jeu. L'arrête pas de jeter des regards noirs au type tout maigre. Mais c'est seulement quand il se lève pour aller se commander à boire, jetant ses cartes avec un geste rageur, que je remarque que ce mec est un véritable colosse. Son crâne soigneusement rasé surplombe un visage froid et calculateur, mais ce sont ses épaules qui font flipper. Entre l'auroch et l'ours, il se meut cependant dans la foule avec aisance, comme s'il connaissait par cœur les lieux. Probablement un habitué. Il revient avec deux verres d'une boisson jaune qui fume. Seulement les verres sont minuscules, ca doit être une boisson d'homme. Il se rassoit fulminant, dévisage  le richou qui semble l'incommoder, avant de lui tendre le second verre.
-Tiens l'ami, ca devrait atténuer la douleur. A la tienne !
-Quelle douleur ? répond le sécos, en se mettant à trembler, une main posée sur ses cartes, une autre tenant en l'air le verre fumant.

Le coup est si rapide que personne ne le voit venir. le poignard jaillit de la ceinture de l'Auroch et se plante dans la table en bois massif, à travers la main et les cartes. Un cri de douleur retentit et le bar semble de taire d'un seul homme. Seul mon voisin nain en armure commence à se bidonner bruyamment. Le gnome soupire et écarte posément sa chaise de la table, sautant à terre. Il ramasse calmement ses gains, finis son verre et quitte le bar avec un garde du corps.
-Personne ne triche à ma table sauf moi connard, on a dût te le dire. Commence le colosse en se levant. La première mandale devrait décoller le type du sol, seulement il est encore rivé à la table par sa main. Il se met à chialer. Ses dents sautent une à une sous les coups de poing.

-C'est là que ça devient marrant, me susurre le nain en gloussant à mon oreille, son gigantesque gantelet sur mon épaule.
En le dominant maintenant de toute sa hauteur, et c'est pas rien, ce putain de géant éclate sur la table le gigantesque verre du gnome,  se saisit d'un tesson et découpe carrément une oreille au pauvre bougre, qui beugle tant et plus sur la mère de son bourreau. Ce dernier ne semble pas s'en émouvoir et le libère, pour l'attraper par le cou et le jeter au sol, où il reste à geindre comme un môme, la joue en sang. l'oreille coupée disparaît dans une poche.
-Si tu te repointes ici je viens chercher la deuxième. Dit-il en tendant un bras couturé de cicatrices vers la porte.
Il en faut pas plus à notre ami pour décarrer vite fait, pressant un bout de sa tunique sur sa plaie abondante. Je me retourne vers le nain et le questionne :
-Mais vous avez rien fait ? Le patron d'ici, il dit rien ?
-Bah c'ta dire, c'est un peu lui l'patron...
-Mais il avait triché l'autre ?
-Ça change quoi ?

Je me retourne pour voir la brute nettoyer méthodiquement son poignard avant de collecter l'argent sur la table, le fourrer dans un sac de toile et filer à l'étage après un bref regard à mon interlocuteur. Lorsque ses yeux croisent les miens, je baisse immédiatement le regard, glacé jusqu'aux os. En effet, l'a pas l'air commode.
avatar
Krenn


Feuille de personnage
CA: 19
JdS: +5 Réf/+12 Vig /+3 Vol
Points de Vie:
82/82  (82/82)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum