Thul-Janel _ Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thul-Janel _ Présentation

Message par Thul-Janel Oeilfroid le Ven 2 Déc - 9:52

La nuit tombe lentement sur Pentos, la lumière a faibli mais on n’éclaire pas encore les rues. Au-dessus des flots boueux du Ruffian, le vent du soir pousse vers la mer des masses brumeuses et disparates dont émanent de temps en temps des relents nauséabonds d’égout et de marée basse. Sur les bords du fleuve, les passants sont devenus rares à cette heure mais, dans l’ombre, la silhouette d’un homme longe les murs salis des bâtisses de la rive. Thul-Janel marche vite, la tête légèrement baissée et sur laquelle il a rabattu une étole souple et épaisse ; au coin d’une rue déserte, il jette alentour des regards acérés puis reprend sa marche et se replonge dans ses pensées, d’un air soulagé.

« Sssss... Personne, nulle part. C’est la bonne heure. Ils sont chez eux, ils mangent, tous ces porcs suintants. Espérons que Davos sera de parole et que ses associés ne soient pas trop dégoûtants. Espérons surtout qu’il y ait de la substance, sssssss, et que... »

Le flot de ses pensées s’est arrêté net. Alors qu’il continue de marcher, un léger bruit croît devant lui, il devine des voix. Puis une lueur se met à percer le crépuscule, on est en train d’éclairer les rues, devant. Il en passe une première, une deuxième et s’immobilise à la troisième. Le bâtiment qui fait l’angle est une large taverne devant laquelle un large gaillard filtre les entrées et les sorties. En face, sur une volée de marche, une bande de gamins, sales comme des poux, fument la pipe pour se détendre d’avoir fouillé dans les ordures qui témoignent çà et là d’une journée de marché à Pentos. Alors que Thul-Janel évalue la situation, une bande de nains sort de la taverne et se met à discuter avec le videur qui à l’air de bien les connaître.

« Enfants dégoûtants. Sssss... Davos, c’est ici. J’aurais dû arriver plus tôt, il y a du monde. Sssss... C’est peut-être ma chance, au contraire. Nains bruyants, ivrognes. »

Il s’avance calmement vers la porte de la taverne alors que le plus massif des nains éclate d’un rire caverneux et puissant à la chute d’une blague du videur. Au moment où ses doigts se posent sur la poignée, Thul-Janel sent la main du videur sur son épaule qui lui fait faire un demi-tour. « Bonsoir Monsieur » ricane le videur. D’un geste sec, il rabat la capuche de Thul-Janel sur ses épaules. Il découvre un visage blême, aux traits fins et dans lequel brillent des yeux froids. Un autre détail attire l’attention d’un des nains qui crie d’une voix avinée : « Il a les oreilles pointues, c’est un elfe qui pue. » Il éclate immédiatement d’un rire tonitruant qui se propage à la bande. Les morveux d’en face en profitent pour se joindre à la moquerie et commencent à danser en cercle en reprenant comme un refrain les paroles du nain. A ce stade de bouffonnerie, le videur est resté interloqué tandis qu’une rage sourde se dessine sur le visage du demi-elfe. La porte de l’auberge claque en s’ouvrant soudainement et tout le petit monde de la rue se tait, immobile. Dans l’embrasure, Davos reste un instant à regarder son employé, puis il dit: « Je le connais, il a rendez-vous. »

Le videur range ses mains, Thul-Janel remet sa capuche en place et suit Davos qui est retourné vers l’intérieur de l’auberge. Au moment où le videur referme la porte derrière lui, le demi-elfe lance un dernier regard à la bande de gamins qui n’a pas bougé et, d’un tir parfaitement ajusté, place en un éclair un crachat entre les deux yeux du plus grand.
avatar
Thul-Janel Oeilfroid

Localisation : Pentos

Feuille de personnage
CA: 20
JdS: +7 Réf /+9 Vig/+5 Vol
Points de Vie:
79/79  (79/79)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum